Rodrigo y Gabriela @ Casino de Paris – 12/11/2009

Munis de guitares classiques, et malgré leurs airs de flamenco rock frais et ensoleillé, c’est pourtant par le métal que Rodrigo Sánchez et Gabriela Quintero en sont arrivés là. Il suffisait d’ailleurs de venir assez tôt au Casino pour avoir le plaisir d’écouter un bon vieux Pantera en musique de fond. Miam ! Des cheveux, des t-shirts de Metallica (et autres groupes cultes), une moyenne d’âge très large, on pourrait presque se croire à un showcase privé d’AC/DC. Mais non, ce soir là, c’était Rod y Gab! Pas de batterie, pas de bassiste, juste deux guitares et du talent. Entre l’étonnent jeu percussif de Gab, la parfaite dextérité et la fluidité de jeu de Rod, le manque est largement comblé. Un Bombtrack par-ci, un rapide Orion par-là, ou encore une cover de Stairway to Heaven qui nous rappelle les origines métal du groupe. Leur dernier album, 11:11, est un hommage à toutes leurs influences, avec pour chaque morceau le nom de l’artiste dont il s’inspire (Santana, Dimebag Darrell, Paco De Lucia, Jimi Hendrix pour n’en citer que quelques-uns). Pas de pogo, de slams, ni de mouvements de foule, et pourtant une forte chaleur digne d’un show dantesque. Difficile de s’entremêler dans la foule pour varier les points de vues photographiques, il vaut mieux se faire discret ce soir. On les attends à nouveau en avril 2010, pour 2 dates à l’Olympia. Hâte ! (J’ai repris des bribes de mon article écris suite à ce concert pour le compte de Discordance).

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *